Ben Nevis Style (1/5) : Tower Ridge

"All rise C'est le nouveau, phénoménal, voyage du visage pâle Le grelou est de retour, achtung! C'est parti, ça vient du Ben Nevis Direct issu de la génération dry-tooling Pas de spits, non pas de pitons ici, pas de chichis Si tu dérapes tu te chie dessus" Suprême NTC (Nique Ton Canard) Nous nous endormions…

Éperon SE des Rouies

Après une journée de réacclimatation au rocher fragile en Belledonne, j'étais prêt à parcourir une belle classique en "terrain Oisans", c'est à dire dans l'idéal : des gradins herbeux, du rocher compact et brisé (oui, c'est possible !), et une fréquentation faible (surtout en automne...). Dans cette optique, l'éperon SE des Rouies - dit Éperon Rébuffat - est idéal, et je voulais le grimper depuis un moment... Plus sérieusement, ça reste un bon itinéraire montagne pour faire découvrir le coin à une amie corse, l'ambiance est belle !

Balade sur le Toit de Belledonne (traversée Agnelin – Pyramide)

Le massif de Belledonne est souvent boudé par les grimpeurs et alpinistes pour la mauvaise qualité de son rocher, et ne retrouve ses lettres de noblesse qu'en hiver où il est prisé des randonneurs à ski et amateurs de mixte... Pourtant il existe quelques itinéraires qui valent la peine d'y être parcourus, notamment en fin de saison pour profiter de belles lumières et réaliser un itinéraire à la journée depuis Grenoble. L'occasion (vu l'intérêt relatif de l'escalade) de pratiquer un alpinisme plus contemplatif et de profiter des vallons sauvages de l'envers de Belledonne (appellation grenoblo-centriste) !

Topo – Pointe des Cinéastes (3205m) : Variante Chaud et traversée, AD+/II/300m

La traversée des Cinéastes compte parmi les plus belles courses de rocher de niveau modeste du massif des Écrins. Le rocher est généralement de très bonne qualité, l'escalade est intéressante tout le long et offre de beaux passages aériens, la situation entre glacier blanc et glacier noir garanti un superbe panorama. L'attaque par la variante Chaud élève peu le niveau technique de la course mais ajoute des longueurs raides et agréables et augmente encore l'intérêt de la traversée.

Topo – Aiguille Pierre Étienne (2967m) : Voie PDB, AD-/II/170m

La voie PDB à l'Aiguille pierre Étienne offre une escalade agréable de niveau faible (III, quelques pas de III+/IV-) dans une face raide et sauvage. Elle permet d'occuper une demie-journée lors de la montée en refuge ou entre deux courses plus longues. Bien que de niveau technique abordable, le rocher souvent compact impose d'être à l'aise dans la pose de protections et l'escalade.

Voie « PDB » et Arête des Cinéastes, alpinisme en famille au Glacier Blanc

Pour prolonger en beauté notre WE du 15 Aout après la traversée de Sialouze, nous avons mis le cap vers le Glacier Blanc pour découvrir l'arête des Cinéastes. Cet itinéraire est vanté comme une des plus belles arêtes des Écrins grâce à un excellent rocher et à une vue formidable sur le Pelvoux, le Glacier Noir et son alter égo le Glacier Blanc : nous n'avons pas été déçus ! Nous avons d'ailleurs beaucoup plus apprécié la grimpe qu'à Sialouze, notamment certains passages très aériens dans la variante Chaud et sur l'arête...

Topo – Weissmies (4023m) : Traversée Arête Nord / Arête SE, AD+/III/500m

L'arête Nord du Weissmies offre une escalade esthétique sur un fil long de 2km, d'une difficulté contenue (4a max) et dans un Gneiss d'excellente qualité dans les passages d'escalade. Réputée comme étant la plus belle façon de gravir ce 4000, elle se combine admirablement avec la descente par l'arête SE pour prolonger encore l'immersion en altitude. Une belle étape vers les grandes courses.

Traversée du Weissmies (Arête Nord / Arête SE)

Dans la famille "mais c'est pas des vacances !", je voudrais la "course d'acclimatation"... Récit d'une autre belle grande course dans laquelle Christine s'est retrouvé embarquée malgré la promesse de vacances "calmes" ! Une grande course bien plus facile que le Zinalrothorn cependant : cette fois nous étions acclimatés, nous avons tenu un bon horaire, et la descente était facile !

Topo – Arête du Rabouin, Aiguille du Génépy, AD/250m.

L'arête du Rabouin est une très belle course facile et courte située immédiatement au-dessus du refuge d'Argentière (2760 m). Son rocher excellent et la beauté de l'escalade la rendent incontournable comme course d'initiation, pour faire ses armes en autonomie, ou simplement pour profiter d'une demi-journée au refuge !