Ben Nevis style (3/5) : The cascade et Comb gully buttress

Après deux journées d'acclimatation sur les arêtes classiques du Ben Nevis, nous avions envie avec Vincent de grimper une de ces fameuses voies de glace qui font la réputation du Ben nevis ! Passages de glace fine délicats, protections aléatoires et portions mixtes nous avaient bien été vendus par Roro et Pascal, mais le SAV…

Topo – Ben Nevis (1344m) : Comb gully buttress, TD-/III/130m

Comb gully buttress est un itinéraire de glace très interessant de trois longueurs, la dernière étant la plus soutenue et la plus belle. Enchainée à la suite de "The cascade" c'est une jolie balade avec la possibilité de passer par le sommet. Point de départ : Refuge "CIC Hut" (680m). Niveau Technique : TD-/II, IV/5 en…

Topo – Ben Nevis (1344m) : The cascade, TD-/II/50m

"The Cascade" est une belle ligne de glace raide qui parcourt un bastion rocheux compacte. C'est un itinéraire court mais soutenu et très esthétique, idéal pour s'entrainer avant des itinéraires plus engagés sortant au sommet du Ben Nevis. La glace y est parfois fine et délicate mais en bonnes conditions les protections sont solides. Point…

Rocher du Midi, Voie de la grotte

Le Rocher du Midi fait partie des plus belles parois des pré-Alpes calcaire, et j'avais le projet d'y grimper depuis de nombreuses années. Je profite donc d'un automne plus actif en escalade pour concrétiser, et parcourir la très esthétique voie de la grotte. Ouverte par Gary Hemming, le "beatnik des cimes", cette voie offre un voyage dans une grande face raide avec comme passage marquant le franchissement du bouclier de dalles jaunes en passant à travers la fameuse grotte !

« Deux Vauriens et une grimpeuse non-voyante », Cap Canaille

"Deux vauriens et trois canailles", voilà une voie qui restera sans conteste parmi mes plus beaux souvenirs d'escalade ! Pas tant pour la voie qui fait pourtant partie des classiques incontournables du sud de la France, que pour la rencontre avec Sabine, championne de France d'escalade en "non-voyants". Avec Christine, c'était un trio de choc et beaucoup de bonne humeur ! Mais aussi une belle leçon car je n'aurai jamais pensé qu'on puisse si bien surmonter ce handicap en escalade 🙂

Topo – Pic de Bure (2709m) : Pilier E, Voie Desmaison, TD+/III/600m

Le Pilier Est du Pic de Bure par la Voie Desmaison est un itinéraire historique, ouvert en 3 jours de Septembre 1961 et longtemps considéré comme un itinéraire calcaire de très haut niveau. Aujourd'hui, il reste une classique de bon niveau que l'on prendra beaucoup de plaisir à parcourir. Les 600m de calcaire raide offrent une escalade agréable, soutenue dans le 5, avec une première partie plus exigeante et un rocher plutôt bon dans son ensemble. Une bonne expérience de l'escalade traditionnelle et un sens de l'itinéraire développé seront d'indispensables atouts pour profiter de la voie en toute sérénité, et admirer le superbe paysage du plateau de Bure.

Pic de Bure : Pilier Est, voie Desmaison

La voie Desmaison au pilier E du pic de Bure est un vieux rêve qui se concrétise enfin , et contrairement à beaucoup d'autres, j'y ai pris encore plus de plaisir que je ne l'espérais ! L'itinéraire est fantastique, traçant une ligne de difficulté modérée dans une paroi raide et de grande ampleur (600m de dénivellation !). L'escalade est agréable à part quelques courts passages, le rocher est généralement bon et l'ambiance est absolument incroyable... Les paysages lunaires du Dévoluy et l'ambiance "station spatiale" du plateau et son observatoire donnent une petite touche pas commune. Avoir tracé cette voie en 1961 en seulement trois jours, quel talent et quelle audace !! Aujourd'hui, en chaussons, avec le topo et pitons en place nous mettons encore 7 à 10h, ça calme...

Maillon Manquant et Nabot Léon, escalades en fissures à Chamonix

Le granit du mont-Blanc est généralement synonyme d'excellent rocher, mais aussi d'une escalade déroutante avec des dalles techniques et engagées, et des fissures féroces (mais qui avalent bien les friends !). Cela est particulièrement vrai pour les voies Piola, et les deux itinéraires parcourus se WE le confirment. Avec 800m d'escalade et 24 longueurs, ce ne fut que du bonheur... et de bonnes sueurs !

Topo – Aiguille du midi (3776m) : Dièdre Kohlmann, TD(+)/II/160m

Le dièdre Kohlmann à l'Aiguille du midi est une superbe escalade granitique injustement délaissée par les grimpeurs au profit des voies Rébuffat et Contamine, ce qui est cependant un de ses intérêts majeurs. Escalade en dièdres et fissures facile à protéger, dans une très belle ambiance, où le passage des bennes d'Helbronner doit être vue comme un élément folklorique... Ne pas se laisser impressionner par le passage de 6c qui est très facile à franchir en tire-clou !