Topo – Pointe Percée (2750m) : Couloir Est, 4.1/E1/D+1450

La Pointe Percée est un des beaux sommet des Aravis, surtout connue pour l'escalade (la belle arête du Doigt !) et la pente raide. Coté Sallanche on en profite plus pour la vue, pourtant au dessus de l'alpage de Doran se niche un petit couloir encaissé qui vient buter dans son flanc Est et qui…

Topo – Ben Nevis (1344m) : The cascade, TD-/II/50m

"The Cascade" est une belle ligne de glace raide qui parcourt un bastion rocheux compacte. C'est un itinéraire court mais soutenu et très esthétique, idéal pour s'entrainer avant des itinéraires plus engagés sortant au sommet du Ben Nevis. La glace y est parfois fine et délicate mais en bonnes conditions les protections sont solides. Point…

Topo – Pic de Bure (2709m) : Pilier E, Voie Desmaison, TD+/III/600m

Le Pilier Est du Pic de Bure par la Voie Desmaison est un itinéraire historique, ouvert en 3 jours de Septembre 1961 et longtemps considéré comme un itinéraire calcaire de très haut niveau. Aujourd'hui, il reste une classique de bon niveau que l'on prendra beaucoup de plaisir à parcourir. Les 600m de calcaire raide offrent une escalade agréable, soutenue dans le 5, avec une première partie plus exigeante et un rocher plutôt bon dans son ensemble. Une bonne expérience de l'escalade traditionnelle et un sens de l'itinéraire développé seront d'indispensables atouts pour profiter de la voie en toute sérénité, et admirer le superbe paysage du plateau de Bure.

Topo – Aiguille du Peigne (gendarme rouge) : Maillon Manquant, ED-/II/400m

L'aiguille du Peigne est un des sommets majeurs des aiguilles de Chamonix, particulièrement riche en classiques du fait de son accès facile et d'un granit excellent. Le Maillon manquant est un itinéraire soutenu et exigeant, 13 longueurs de belle escalade principalement en fissures (et donc peu de points en place hors des relais), avec quelques pas de dalle corsés. Une voie qui ne donne pas le temps de s'ennuyer !

Topo – Pointe des Cinéastes (3205m) : Variante Chaud et traversée, AD+/II/300m

La traversée des Cinéastes compte parmi les plus belles courses de rocher de niveau modeste du massif des Écrins. Le rocher est généralement de très bonne qualité, l'escalade est intéressante tout le long et offre de beaux passages aériens, la situation entre glacier blanc et glacier noir garanti un superbe panorama. L'attaque par la variante Chaud élève peu le niveau technique de la course mais ajoute des longueurs raides et agréables et augmente encore l'intérêt de la traversée.

Topo – Aiguille Pierre Étienne (2967m) : Voie PDB, AD-/II/170m

La voie PDB à l'Aiguille pierre Étienne offre une escalade agréable de niveau faible (III, quelques pas de III+/IV-) dans une face raide et sauvage. Elle permet d'occuper une demie-journée lors de la montée en refuge ou entre deux courses plus longues. Bien que de niveau technique abordable, le rocher souvent compact impose d'être à l'aise dans la pose de protections et l'escalade.

Topo – Aiguille de Sialouze (3576m) : Traversée, D-/III/250m

La traversée de l'Aiguille de Sialouze est une des courses d'arêtes classique des Écrins : son beau granit et une escalade agréable lui valent une excellente réputation. Bien que peu aérienne pour une course d'arête, la proximité de grands sommets (Ailefroide, pic Sans-Nom, Pelvoux) assure l'ambiance. Elle se combine à merveille avec l'arête S du Petit Pelvoux pour un week-end homogène dans le niveau D.

Topo – Grand Pic de la Meije (3983m) : Traversée en bivouacs, D-/IV/900m

La Meije est justement réputée comme une des plus belles courses d'arête des Alpes. Son excellent rocher, la beauté de l'escalade, et la longueur de l'itinéraire en font un choix de premier ordre. Faire la traversée de la Meije, c'est la garantie d'un beau moment en montagne. Y dormir rehausse encore le plaisir, et permet de mieux apprécier la beauté de l'escalade. On revient avec la sensation d'avoir effectué un long voyage...

Topo – Jegigrat (3348m) : Grand gendarme et traversée au Jegihorn, D/III/250m

La Jegigrat est une belle arête de Gneiss qui se dresse entre la Jegiturm et le Jegihorn, elle possède un grand gendarme auquel monte une arête élancée, constitué d'un socle dalleux et d'une tour sommitale raide. L'escalade de ce gendarme est splendide et le parcours des arêtes jusqu'au Jegihorn offre un très beau complément. Une entrée idéale avant de parcourir les arêtes des 4000 voisins, ou comme plat principal !

Topo – Weissmies (4023m) : Traversée Arête Nord / Arête SE, AD+/III/500m

L'arête Nord du Weissmies offre une escalade esthétique sur un fil long de 2km, d'une difficulté contenue (4a max) et dans un Gneiss d'excellente qualité dans les passages d'escalade. Réputée comme étant la plus belle façon de gravir ce 4000, elle se combine admirablement avec la descente par l'arête SE pour prolonger encore l'immersion en altitude. Une belle étape vers les grandes courses.