Les Quatre Têtes du nouveau pied à terre

A peine arrivé à Passy début Février que j’étais déjà de retour dans les Hautes-Alpes pour une semaine de formation ski au CRET… Ce n’est donc que depuis cette semaine que je peux m’atteler à la découverte des classiques du coin, avec l’aide de JB et ses potes. Après une superbe journée au Brévent (« Poste à Payot » et « Bellin ») et la découverte des Contamines, ça fait du bien de remettre les peaux pour une belle classique : la face Nord des Quatre Têtes. Un petit sommet qui offre un excellent belvédère sur la Pointe Percée (et son arête du Doigt) et les tours d’Areu, avec un passage charmant aux chalets de Doran.

Pointe Percée au centre, Quatre Têtes à gauche

Pas vraiment d’images de la semaine au CRET, c’est pas pour ça qu’on y va, mais une photo résume bien l’état dans lequel on a fini la formation…

Sur la ligne d’arrivée du proba blanc au Monetier

Les deux journées de ski de rando à Grenoble furent placées sous le signe de la douceur et du vent, pas d’orgie de poudreuse mais malgré tout une belle descente du Petit Som par son couloir Ouest. Et une overdose de mauvaise neige le dimanche à l’Aulp du Seuil !!
Pas de photos correctes (mais du smartphone…) non plus des descentes au Brévent, car je ne pensais pas faire de si beaux itinéraires à Cham’ ;-p La plongée sur la vallée est démente !

J’ai donc profité de la rando aux Quatre Têtes pour aérer un peu l’appareil photo, l’endroit s’y prête bien ! Le départ de Burzier est proche de la maison (13km), c’est une classique que je risque de refaire régulièrement… La rando débute par une piste puis un chemin qui montent sans encombre, jusqu’à déboucher aux Chalets de Doran. l’ambiance devient alors particulièrement belle, entre les Tours d’Areu et la Pointe Percée : une invitation à revenir grimper !

Après une grosse suée à la montée sous des températures dignes d’un beau printemps, on est bien content de repasser un peu à l’ombre jusqu’au Col de Doran ! On avait envisager le couloir Est de la Pointe Percée, mais les pentes Nord des Quatre Têtes nous semblaient bien plus vertes et en excellentes conditions… C’est donc là-haut qu’on fait la pause pique-nique en très bonne compagnie.

Malgré une petite remontée dans une voie sans issue, la descente fut parfaite, dans une neige restée froide et avec une belle pente soutenue et longue. Les cuisses ont chauffé !! Le potentiel de Burzier est bien validé…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.