Les Tondus du Pain de Sucre

Vous connaissez le comble pour un skieur de rando ? C’est d’aller faire une hypoglycémie au Pain de Sucre ! Après une journée magnifique Samedi à la Brèche Puiseux, on décide avec Cricri de continuer notre WE découverte du terrain de jeu du coté de Notre Dame de la Gorge, un des gros spots de rando proche de Passy. L’objectif est le Pain de Sucre du Mont Tondu, une belle bavante de 2000m de D+ avec une descente par la combe du Nant qui s’annonce merveilleuse : orientation froide et une pente soutenue entre 30 et 40° sur 1100m. Malgré un but « hypo » 100m sous le sommet, ce fut une journée fantastique…

Sous le Pain de Sucre

Avec un départ de la voiture à 8h, le parking est encore calme : on n’est pas habitué à ça venant de Grenoble ! D’autant que Notre Dame de la Gorge semble être un peu le « Prabert local »… La voie romaine est en excellentes conditions, ce qui n’est pas désagréable pour l’avoir connue en glace ! On rencontre cependant déjà de petites plaques de glace, l’anticyclone risque de faire des dégâts.
La première heure déroule tranquillement, puis on attaque le plat qui va durer un bon moment jusqu’à dépasser les lacs Jovet : on ne se rend pas compte sur le moment, mais ça use bien pour la suite et ça augmente nettement la difficulté physique de la course ! Un avion de chasse nous double, ainsi qu’un duo bien sympa qui se dirige vers le même objectif (et une descente par Tré la Tête) et qu’on remercie chaleureusement pour la trace 🙂 L’avantage pour nous aujourd’hui, c’est qu’on découvre les lieux et donc le temps passe vite à regarder toutes les belles traces à faire dans ce grand vallon !

Par ce si beau temps et avec une neige très bonne dans toutes les orientations froides, on est surpris de constater le nombre de pentes restées vierges de traces : c’est un bonheur de s’éloigner de Grenoble ! Coté Mont Tondu, il y a une vieille trace recouverte, et nous ne sommes que 6 à profiter de ce beau sommet…
On atteint rapidement le passage clé de l’itinéraire avec le franchissement d’un verrou raide et expo en neige moyenne. Passage en crampons dans une excellente trace faite par le duo, c’est la transition entre la rando « pépère » jusqu’aux lacs Jovet et la suite nettement alpine. L’itinéraire franchit ensuite une combe ensoleillée qui nous fera tomber toutes les couches, c’est un four solaire très efficace ! On franchit alors de nouveau une pente soutenue avec des barres, c’est moins expo mais l’ambiance est magnifique… On atteint l’arête qui mène au Pain de Sucre skis sur le dos, pour découvrir une vue magnifique sur Miage et le Mont-Blanc : cet itinéraire est une merveille !

100m sous le sommet, on s’arrête à cause d’une petite hypo sournoise : c’est pas trop grave car on a déjà une vue de dingue… Du Glacier noir aux Dôme de la Lauze, du Granier à la Dent de Crolles, de Miage au Mont-Blanc, on a de quoi se régaler !
On reprend la descente tranquillement, la neige est compacte mais agréable à skier et la forme est revenue en partie. Après avoir suivi l’épaule, on bifurque vers la Pyramide Chaplan et on rejoint une petite avancée rocheuse qui domine la combe du Nant, perchoir idéal pour repérer l’itinéraire ! La suite est évidente et la neige est à l’ombre, alors feu… Une petite contrepente raide au soleil donne accès à un couloir en bonne poudre tassée, l’ambiance est démente avec 1100m de couloir sous nos pieds, souvent à 35° avec un premier couloir à 40°. On se lâche dès qu’on est à l’ombre, les courbes s’allongent et les sourires deviennent béants :-p
Cette descente est une des plus belles que j’ai skié, même le cône est resté bon, on trouve de la neige agréable et on évite facilement les boules. Un couloir à ne pas skier dans toutes les conditions cependant, une plaque qui partirait là-dedans aurait des conséquences dramatiques vu l’ampleur !! Aujourd’hui c’était une nivologie rassurante, et l’absence de traces sur la moitié de la descente était un beau cadeau !!

La foret qui suit est un peu dense, mais une très bonne trace permet de descendre de façon agréable jusqu’à la Layat, d’où on rejoint la voie romaine. L’objectif était ambitieux physiquement pour Cricri qui n’a pas encore fait beaucoup de randonnées cette saison (et surtout pas de bambées), mais ce fut une belle réussite ! Elle restera dans les plus beaux souvenirs de rando, et elle aura parfaitement conclu notre premier WE de Passerands 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.