Topo – La Rouye (3085m) : Voie des Gapençais, D/II/350m

Face au versant Sud de l’Olan, la Rouye propose une face rocheuse raide et austère d’environ 350m de hauteur. A l’abri du soleil (un formidable atout pour les périodes caniculaires), elle recèle deux belles escalades classiques en gneiss, la Voie Demenge et les Gapençais. Cette dernière parcours la face par un itinéraire qui ne dépasse pas le IV+ mais offre de beaux passages d’escalade et beaucoup d’ambiance. Une valeur sûre pour une journée loin des foules.

gapencais.png
La Rouye : topo de la Voie des Gapençais

Récit d’une belle journée dans la voie des Gapençais en Septembre 2018.

Point de départ :
Refuge de l’Olan (2345m).

Niveau Technique :
D/II, IV+ max et obligatoire.
Attention à l’humidité, beaucoup de lichen.

Historique :
M. Gigay et A. Millou en 1957.

Horaires :
1h d’approche, 3-4h dans la voie et 2h de descente par la voie normale.

Matériel :
Jeu de friends #0.3-#1, coinceurs, sangles, 5 dégaines.
Cordes 2*30m à minima pour le rappel de la VN.
Crampons/piolet selon état des névés.
La voie se prête bien à l’escalade en grosses.

Approche :
Depuis le refuge d’Olan, suivre une sente qui démarre au niveau des toilettes. Passer à l’aplomb de la voie et rejoindre la vire de départ par un crochet à gauche pour contourner le ressaut inférieur.

Itinéraire :
Les relais indiqués sont pour un parcours avec beaucoup de corde tendue, il est possible de faire de nombreux relais supplémentaires.
L’itinéraire attaque dans un dièdre rouge raide au rocher lisse (IV+, un piton), bordé à gauche par des dalles blanches. Continuer par une rampe à gauche (III+) pour sortir dans la grande zone de gradins, relais sur deux pitons.
Remonter les gradins en ascendance droite (un piton avec cordelette au milieu) pour gagner facilement le sommet de la zone blanche caractéristique (petite terrasse sur le fil d’un éperon).
Monter en diagonale gauche en direction du grand dièdre (III+, rocher lichéneux), relais sur une vire étroite au niveau d’un spit d’inoxydable (bon relais sur friends juste à D.).
Suivre le dièdre par la dalle de son flanc droit (IV+, pitons) jusqu’à une écaille décollée au sommet de laquelle on vient relayer (2 pitons).
Franchir un mur au dessus de l’écaille par la gauche (IV) puis rejoindre à D. un couloir de gradins, relais sur deux pitons au pied d’un couloir-cheminée.
Suivre le couloir-cheminée (IV puis III+) jusqu’à une vire puis s’élever, on trouve des spits puis un relais d’inoxydable.
Gravir un court dièdre au dessus du relais, puis un mur raide à gauche (III+, 3 pitons sur la terrasse), franchir un surplomb par la gauche (IV) et atteindre facilement l’arête sommitale à un « collet ». Rejoindre facilement le sommet à G.

Descente :
Du sommet, suivre l’arête N quelques mètres (cairns) et emprunter une vire en face E pour rejoindre un couloir. Descendre ce couloir entièrement jusqu’à rejoindre des gradins en face E, et traverser vers le N pour rejoindre une arête E (cairns). Descendre un peu sur cette arête (cairns) pour rejoindre une vire (sente) qui traverse vers l’arête N (cairns).
Suivre l’arête N flanc E (cairns…) jusqu’à une brèche qui domine un couloir d’éboulis flanc W. Poursuivre en traversée flanc E (grand cairn) afin de rejoindre une profonde brèche, et remonter sur l’arête N juste avant celle-ci (sente).
Descendre un couloir aérien flanc Ouest par sa branche droite (exposé, bien s’assurer) et rejoindre des terrasses environ 30-40m plus bas, cairn et relais sur sangles.
Descendre sur des dalles main droite (par l’arête facile ou par les dalles) pour trouver un relais sur chaîne rouillée.
Un grand rappel (50m) mène au névé au pied de la face Ouest. On peut le scinder en 20 + 30m, relais intermédiaire sur pitons main droite (face paroi).

Combiner avec d’autres courses :
– Plusieurs escalades équipées peuvent occuper une demi-journée après la montée au refuge.
– Le Pilier Anne ou la Voie Demenge constituent de beaux objectifs pour gravir l’Olan.

Autre Source
Camptocamp

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.