Col du génépi en boucle : un tour autour du Tour !

Lors de notre magnifique tour du Chardonnet le week-end dernier, j’avais repéré sur la carte en relief le Col du Midi des Grands et de nouveaux cols et glacier à explorer aux alentours. J’avais aussi souvent entendu parler du sommet des Grandes Autannes, alors j’ai dépoussiéré la carte papier pour concocter un petit tour initiatique à Victorien… Le résultat c’est une très belle boucle assez sauvage (on a fait les premières traces des deux descentes…) et logique pour tourner autour du Tour ! Et pour Victorien, de bonnes courbatures à prévoir demain 😉

Col du Génépi : Un beau vallon vierge de traces au dessus du glacier du Tour

Itinéraire : Col de Balme depuis le tour en remontées -> Les Grandes Autannes -> Descente de la combe « Vers la Goye » -> Montée au Col du Génépi par la Croix de Bron -> Descente sur le Tour

Tout avait bien commencé avec un levé « tardif » pour faire l’ouverture des remontées à 9h. La météo était correcte, la neige était tombée en abondance deux jours plus tôt et les conditions nivologiques étaient assez stables ! Les deux remontées qui nous menaient au Col de Balme allaient me laisser le temps de trouver une parade pour corser tout ça ! Premièrement, changer le parcours d’entrée de jeu :
« Tu ne la trouves pas un peu sèche l’arête des Grandes Autannes ? J’ai aucune idée si ça passe bien, viens on va monter par la face Ouest sous les Gazex ! » Premier point loose.
Si vous souhaitez faire ce très beau tour, passez par l’arête, ce sera surement très beau et plus simple (attention ça crapahute quand même)…

La descente qui nous offrait les bras au sein de la combe « vers la Goye » était vierge, ce qui n’était pas gagné sur ce sommet assez fréquenté ! Heureusement, la face nord exerce un attrait encore plus fort et draine la fréquentation. La neige ayant pris le soleil sur cette combe plein Est était un peu lourde, mais tout à fait convenable. Il fallait donc encore « corser le jeu ».
Deuxième atout dans ma manche pour donner de la « saveur » à cette boucle : réviser les estimation de dénivelé en cours de route.
« C’était sympa cette descente, ça va les cuisses ? Allez, plus que 900m de déniv ! Comment ça j’ai dit 400 hier ? Non non, aucun souvenir……. » Il devait y avoir une poussière sur la carte ?

Vue sur le Glacier des Grands depuis les Autannes

La montée à la Croix de Bron se passait plutôt bien, malgré une trace qui témoignait d’un conflit farouche dans l’esprit de celui qui l’a commise :
« Mais prends du déniv nom de Dieu« , disait le petit diable bourrin de la cuisse gauche…
« Arrête d’écouter cet hérétique, fais une belle trace plate« , disait le petit ange paresseux de la cuisse droite…
Et nous qui suivions, nous hésitions entre transpirer ou s’ennuyer. Mais on ne se posait pas trop la question de retracer vu comme la neige s’était alourdi et son épaisseur 😉
La partie finale fut par contre beaucoup plus rude pour Victorien qui n’était pas acclimaté, mais à force de se dire qu’il n’en verrait jamais le bout, il était au Col du Génépi !

Le Col du Génépi, ce fut le troisième acte de notre petit « assaisonnement » de la boucle, celui du compromis. Un raccourci qui tombe à point pour limiter la casse physique au lieu d’aller au Col du Midi des Grands. Mais un raccourci qui débouche sur une grosse barre rocheuse découverte par le retrait glaciaire !
Je m’y attendais un peu, et j’avais déjà pensé aux solutions en cas de but (une superbe descente du glacier des Grands vers Trient et retour en taxi, ou un passage par le col des Autannes). On avait aussi de quoi poser un rappel et il y a de beaux becquets ! Au final c’est un passage à ski dans une face plus mixte qu’enneigée qui nous a permis de franchir le col, avec comme récompense une jolie ambiance et la petite touche « technique » qui peaufine la boucle.

La suite, ce n’était plus que du bonheur !
Une perte d’altitude qui rendait ses forces à Victorien à chaque courbe…
Une descente vierge en bonne neige jusqu’au refuge Albert 1er…
Une ambiance magnifique tout le long et surtout au niveau des séracs du Glacier du Tour !
Et une dernière petite galère plus bas pour le plaisir, avec une neige qui devenait absolument immonde à la fin 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.