Initiation à l’alpinisme hivernal mixte avec un guide à Chamrousse

Une fois de plus, le secteur de Casserousse nous a offert de superbes conditions et beaucoup de plaisir, pour la première expérience “alpinisme mixte” de Camille. La recette est toujours la même : prendre le matériel pour réaliser une journée de mixte (crampons, piolets, cordes, et un peu de quincaillerie), faire la montée en télécabine qui réduit l’approche à 10mn de marche (pour mieux se concentrer sur l’escalade), rejoindre le pied du secteur principal, et assaisonner selon l’envie !🥳

Goulotte du bloc coincé et sa superbe ambiance
Vous souhaitez réaliser une sortie avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter !
Arrivés les premiers au départ du bloc coincé, nous démarrons tout naturellement par cet itinéraire emblématique du secteur, qui a tous les avantages : une très belle ambiance encaissée (la plus jolie), une escalade technique et variée mais accessible en second, et une durée idéale pour tester la cordée avant d’enchainer un autre itinéraire. Les conditions ce dimanche étaient idéales, avec un remplissage encore faible (donc des ressauts plus longs et intéressants) mais une bonne neige compacte pour ancrer les piolets. Dans ces conditions, tous les gestes du mixte y passent : utilisation de la neige couic, ancrage dans les mottes gelées, crochetage de fissures, cheminée, … L’escalade est très similaire à ce que l’on trouve en goulottes “hautes-montagnes”, mais sans aucune logistique ni pression : j’adore !

Derrière nous, plusieurs cordées prennent la suite mais nous restons seuls et profitons de l’ambiance paisible. Il y a une belle émulation cet hiver là-haut. Après avoir emprunté une variante de sortie au soleil, nous sommes de retour 2h plus tard aux sacs pour un petit en-cas. Avant de s’en remettre une tournée !

Cette fois nous changeons complétement d’ambiance dans “passage à l’acte“, du même niveau mais plus longue. Pas de goulotte évidente ici, mais des successions de jolis passages “belledoniens” entre les pins. Nous rattrapons une cordée très sympa dans la troisième longueur, ce qui aura l’inconvénient de nous faire grimper la longueur clé sous les coulées de neige et de boules provoquées par leur passage. Ça a le mérite de remettre une ambiance plus hivernale !
Nous passons devant pour la seconde moitié de la voie, où la difficulté technique diminue mais laisse place à un long chantier de “travaux publiques” option déblaiement…

Deux voies, deux expériences complétements différentes, c’était encore une belle journée et Camille a assuré ! Ça augure du bon pour le projet de cet été.

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.