Alpinisme en Vanoise autour d’Aussois, stage final du Guide

Dans le cadre de la dernière semaine du stage final du guide, nous avions la belle responsabilité de trouver un programme intéressant à nos “cobayes” tout en nous adaptant aux conditions sèches et délicates de l’été 2022… Avec une météo instable, la solution était toute trouvée : retourner aux “basiques” loin des glaciers. Le vallon du Fond d’Aussois est un merveilleux terrain de jeu pour enchainer des courses d’arêtes et escalades sauvages, dans un niveau accessible, et en profitant de l’excellent accueil des refuges du Fond d’aussois et de la Dent Parrachée !

Arête N de l’Echelle
Vous souhaitez réaliser une sortie avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter !

Nous avons donc démarré notre semaine par l’escalade de la face SE de l’Aiguille Doran, une belle escalade soutenue dans le 5 avec quelques pas de 6a. Une excellente occasion de tester nos clients et de les aider à se remettre dans le bain ! J’étais encordé ce jour avec Martin, qui s’est très vite retrouvé en leader pour profiter de l’équipement en place et se régaler en tête. L’arrivée sur l’arête S est très belle, et c’est un bonheur de parcourir son fil facile mais aérien. C’était aussi l’occasion pour moi de repasser devant et de coacher Martin, moins à l’aise sur ce terrain.

Le lendemain, nous démarrons sous les nuages puis dans le brouillard et avançons au radar sur la fin de l’approche, une situation cocasse lorsqu’il s’agit d’aller gravir l’arête W de la “Pointe de l’Observatoire”. Heureusement le sort ne s’acharne pas, et nous jouissons d’une belle vue lors de l’escalade, pour profiter de cet itinéraire ludique. Le lichen humide et le brouillard qui vient nous “lécher” par moments ont bien assuré l’ambiance !

Le niveau d’escalade peu homogène du groupe s’était un peu fait sentir la veille, mais sur ce terrain plus alpin les différences sont gommées et tout le monde s’en tire à merveille. Arnaud avec qui je suis encordé fait des merveilles en “lecture de terrain”, et je me régale en tête à gérer le rythme et la sécurité de la cordée.

Pour notre troisième journée, nous poursuivons l’exploration des grands sommets du vallon et réalisons la traversée de la Pointe de l’Échelle, une longue course d’arête jamais difficile mais où l’on ne s’ennuie pas. La gestion de l’itinéraire et de la corde, la contemplation, et quelques beaux passages d’escalade font passer très vite la journée… Après ce bel enchainement, et avec la fin du stage qui approche à grand pas, nous sommes de superbe humeur le soir à Aussois pour boire des bières… Et profiter du bain norvégien sur le toit de l’hôtel !

Il ne nous reste plus qu’à profiter de la dernière demi-journée pour faire un tour sur l’emblématique Monolithe de Sardière, qui offre une escalade courte mais très raide et aérienne !! Bravo à toute l’équipe, tout le monde s’est encore bien donné et c’était un bonheur d’être tous ensembles au sommet !

Pour les amateurs de terrains “montagne” sauvage et peu difficile, je ne peux que recommander ce programme, ou les nombreuses autres possibilités d’enchainement dans le secteur !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.