Topo – Aiguille de l’M (2844m) : Arête NNE, D-/II/180m

Bien que dominée par Charmoz et Grépon, l’Aiguille de l’M est immanquable depuis la vallée de Chamonix. Facilement accessible et située bas en altitude, elle est une excellente alternative aux courses d’altitudes, aussi bien en périodes chaudes (pour éviter un risque d’écroulement) qu’après une chute de neige estivale. Une escalade très plaisante et un excellent granit assurent sa fréquentation le reste de la saison !

NNE topo.png
Topo NNE de l’M

Point de départ : Téléphérique du Plan de l’Aiguille (2317m)
Niveau Technique : D-/II, 5b max./5a obl.
Historique : Mme M. Damesme, F. Batier, M. Damesme, J. Morin le 24 août 1945
Horaires : 2h d’approche, 2-3h dans la voie et 2h pour rejoindre le Plan de l’Aiguille
Matériel :
6 dégaines
Friends #0.2-#3
Câblés éventuellement
Crampons/piolet selon la saison (attention à la traversée des Nantillons même en fin de saison)
Encordement 40m
Approche :
Du plan de l’Aiguille, suivre le sentier du balcon Nord en direction du Montenvers. Sous l’Aiguille de l’M, monter dans le torrent du Grépon pour rejoindre le sentier marqué sur IGN au point 2278 (petits cairns et sente). Suivre le sentier qui monte en direction du col Blanc jusqu’à un collet sous l’arête NNE. Rejoindre facilement l’attaque rive gauche du couloir issu du col Blanc, sous une dalle inclinée.
On peut aussi partir du Montenvers par le balcon Nord et suivre la sente marquée sur IGN pour atteindre le point 2278.
Itinéraire :
L1, 4c : Prendre pieds sur la dalle qu’on franchit par une fissure fine vers la droite puis une fissure large à gauche. Relais sur becquet sous une cheminée.
L2, 4a : Franchir la première partie de la cheminée puis un système de fissures qui mènent à une petite brèche, relais facultatif mais conseillé pour être mieux assuré dans le pas de 5b.
L3, 5b : Franchir un mur raide (5b, 2 pitons) puis des dalles faciles et aller faire relais au pied du grand dièdre.
L4, 5b : Franchir la première partie du dièdre (2 pitons, 2 câblés coincés), en chaussons on peut faire un crochet à droite avant la terrasse. Relais sur pitons.
L5, 5a : Continuer dans le dièdre, après la double fissure, le suivre vers la gauche. Relais sur une terrasse.
L6, 5a : Traverser la terrasse à gauche sur quelques mètres et franchir des cannelures (5a, pitons) puis un court dièdre. Suivre une vire à droite et faire relais sous un gros bloc formant boite aux lettres.
L7, 3c : Franchir la boite aux lettres de droite et rejoindre l’arête sommitale par des successions de blocs.
On rejoint alors facilement le sommet.
Descente :
Revenir à la sortie de L7 et descendre de courtes cheminées face à la mer de glace. Suivre alors une vire étroite vers le col de la Buche et désescalader sous une grosse écaille pour rejoindre une terrasse. La suivre jusqu’à être à l’aplomb du col de la Buche qu’on rejoint en désescalade.
On peut depuis le sommet faire un rappel de 20m sur spits puis rejoindre la terrasse ci-dessus par une courte désescalade ou un rappel.
Descendre le col de la Buche versant Nantillons par une sente d’abord rive gauche puis rive droite sur quelques mètres (ne pas suivre le fond du couloir). La sente traverse alors à flanc en rive gauche pour rejoindre des échelles qui mènent au glacier des Nantillons.
Descendre dans l’axe des échelles puis traverser au mieux à flanc pour atteindre une sente qui rejoint la crête de la moraine. Attention cette traversée est exposée à des chutes de pierre parfois importantes, il faut y être rapide et vigilant.
On peut alors :
– Descendre la moraine et rejoindre le balcon Nord.
– Suivre des sentes en direction de la moraine de Blaitière (rive droite puis rive gauche) puis du Lac Bleu.
On rejoint alors facilement le Plan de l’Aiguille.
Autres sources :
Camptocamp
Topo Mont Blanc classique et plaisir

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.