Topo – Dent du Requin (3422m) : Éperon Renaudie, D/III/600m

L’éperon Renaudie est un magnifique itinéraire d’alpinisme rocheux, long et complet, qui se déroule sur un granit excellent. L’escalade n’est jamais très difficile (soutenue dans le IV/IV+ et un passage de V+) malgré la raideur de la paroi, et l’équipement est minimal (quelques pitons dans les passages clés). Le sommet est aérien et son emplacement un peu décalé du reste des aiguilles de Chamonix lui donne une place “centrale” au sein d’un panorama superbe ! Une course de choix, qui a le double avantage sur ses “voisines” (notamment Grépon mer de glace) d’être à l’écart des foules et moins sujettes aux mauvaises conditions.

Topo Éperon Renaudie

 

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Refuge du Requin (2516m)
Niveau Technique : D/III, V+ max.
Historique : Les époux Renaudie, le 4 Aout 1946.
Horaires : 1h30 d’approche, 5-6h pour la voie et 3h de descente au refuge.
Matériel :
Un jeu de friends #0.3-#3
Câblés
4 dégaines
Encordement 2*50m

Approche :
Du refuge du requin, emprunter le sentier pour franchir la moraine et prendre pieds sur le glacier sous la face E du Requin. Le remonter jusqu’à un verrou rocheux qu’on passe au plus facile selon les conditions, et rejoindre la paroi au niveau d’une longue vire ascendante à droite. Prendre pied sur cette vire (plus ou moins facile selon état de la roture), on trouve une flèche blanche qui indique l’arrivée des rappels.

Itinéraire :
Suivre la vire/rampe marquée en ascendance à droite jusqu’à ce qu’elle se perde dans des gradins (III, quelques pas plus délicats), à l’aplomb d’un couloir issu de l’arête NW. Remonter les gradins jusqu’au pied de ce couloir et contourner le ressaut raide qui forme sa rive droite par la gauche (III/III+). Atteindre une vire où la paroi devient verticale, à l’aplomb de dièdre/cheminées très raides (III+/IV).
Franchir un ressaut cannelé de gauche à droite (III+/IV) pour prendre pieds sur l’accotement entre les dièdres/cheminée et le couloir issu de l’arête NW, remonter cet accotement plutôt par la droite jusqu’à ce que la paroi devienne verticale.

Repérer un surplomb triangulaire, et par une longueur de gauche à droite dans des fissures, faire relais environ 40m à son aplomb (un piton). Suivre alors une fissure en ascendance gauche (piton puis relais), puis une fissure large verticale (vieux coins de bois et pitons). Cheminer au plus simple à gauche puis à droite de l’éperon pour atteindre le pied d’un ressaut orangé raide et lisse. Ensemble de IV+/V.

Emprunter un dièdre strié de fissures cannelées (4 pitons, V+) à gauche du gendarme (ne pas partir dans les laminoirs juste à gauche du gendarme). Suivre une courte arête, et un système de rampes et dièdres pour rejoindre l’arête NE (quelques pas délicats, IV+/V).

Monter sur le fil (piton), et faire relais au dessus d’une brèche. Franchir la brèche pour monter sur une vire en face N, ce passage est malcommode suite à un éboulement (2021). Par des cheminées faciles, gagner une plateforme sous le sommet en face E. Traverser à gauche, et monter une cheminée 5m à droite d’un relais de rappel, par un pas aérien gagner le sommet.

Descente :
Une ligne de rappels a été équipée en 2018 par l’ENSA, 50m max. Voir schéma de l’ENSA :

Schéma ENSA

Autres sources :
Camptocamp

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.