Topo – Roi de Siam (3010m) : Lifting du roi, D+/II/200m

Le lifting du roi est un très bel itinéraire pour atteindre le sommet du Roi de Siam, un des satellites du Tacul réputés pour leur granit de grande qualité. Cette voie à l’escalade plaisante et variée a l’avantage d’être de niveau abordable, et sa facilité d’accès ainsi que la descente en rappel font de cet itinéraire le moins sérieux du secteur. Attention toutefois, il faut être à l’aise dans le 5b pour en profiter en tête car les goujons sont souvent espacés et certains passages compacts sont obligatoires. Il faut également se méfier des conditions de l’approche, qui nécessite quoi qu’il en soit un encordement sérieux car l’on parcourt une zone particulièrement crevassée. Une belle journée dans un cadre merveilleux, et l’occasion de faire le plein d’autres projets !

Topo Lifting du roi

 

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Refuge Torino / Téléphérique Skyway (3375m)
Niveau Technique : D+/II, 5c max.
Historique : M. Datrino et G. Landi, 2001. La voie reprend des itinéraires pré-existants.
Horaires : 1h15 d’approche, 4-5h dans la voie et 2h30 de retour au téléphérique.
Matériel :
Friends #0.3-#3, 10 dégaines, encordement 2*50m (2*60m confort pour la descente)
Conditions favorables : Dès que le rocher est sec, la voie est en plein soleil et les températures facilement agréables même en automne ou printemps.

Approche :
Depuis le refuge Torino, passer le col du Flambeau et se diriger vers la paroi sur le glacier du Géant, par la combe maudite. Attention la zone que l’on traverse est particulièrement crevassée.
Se diriger vers la dalle de L1, à gauche d’un couloir de neige ou d’éboulis. On voit une plaquette sous une fissure horizontale dans cette dalle.

Itinéraire :
L1 : 5a, attaquer dans la dalle à gauche du couloir de neige ou éboulis (goujons), passer un angle puis monter sur la dalle par un mur raide (goujon au réta), relais sur une terrasse.
L2 : 5a/b, Passer le mur à gauche du relais (goujon), prendre pied sur la dalle et la remonter (un goujon, ne pas s’engager à gauche), en sortir à droite dans une nouvelle dalle fissurée qu’on remonte en ascendance à gauche (2 goujons) jusqu’à un relais.
L3 : 5a ou 5b, Sortir du mur (goujon) dans des gradins, atteindre une cheminée (goujon au pied) qu’on remonte quelques mètres avant de traverser à gauche (goujon), monter un dièdre/cheminée et ressortir à droite pour trouver le relais. Variante possible au dessus du goujon de la cheminée (5b).
L4 : 4a puis III, partir à droite du relais (goujon) puis au plus facile en ascendance, relais sur une plateforme sous une dalle compacte.
L5  : 5a, franchir la dalle (3 goujons) puis traverser un couloir à droite pour gagner le relais au pieds d’une fissure.
L6 : 5b, Fissure fine (un pas délicat, piton) puis plus large, protégée sur goujons, quelques pas physiques. Relais sur une plateforme en sortie.
L7 : 5b, laminoir bien protégé (accrocher le sac au pontet), continuer droit en sortie (goujon) et rejoindre le relais sur une plateforme au pieds du ressaut final (on saute un relais peu utile à droite sur l’arête).
L8 : 5c, Départ par une fine fissure (pitons), puis tourner le surplomb par la droite et revenir à l’aplomb du relais. On grimpe ensuite le ressaut sur sa droite ou son flanc droit (pitons), relais à gauche en sortie, peu confortable.

Descente :
En rappel.
Du sommet droit jusqu’à un relais chainé au pied du ressaut terminal, 5/10m sous le dernier relais de montée.
Second rappel dans l’axe, relais chainé, avant de retrouver les relais de la voie.
Avec 2*60m on peut retrouver directement R5 (pratique pour ne pas coincer) au pieds de la longue fissure.

Autres sources :
Camptocamp

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.