Topo – Aiguille du Peigne, gendarme 3009m : Éperon des Minettes D-/II/200m

L’éperon des Minettes est une jolie escalade à proximité du téléphérique de l’Aiguille, qui ne paye pas de mine mais offre une jolie ambiance et une grimpe intéressante. Fissures et dièdres sont les styles d’escalades majoritaires, mais les longueurs ne sont jamais pénibles ni trop physique. L’escalade en grosse est une bonne option si on a la marge, la longueur d’attaque étant alors la plus compliquée.
Malgré le niveau modeste et la fréquentation, l’itinéraire est resté assez peu équipé et nécessite notamment de construire certains relais. La recherche d’itinéraire est bien présente, et de nombreuses cordées empruntent des variantes qui sont parfois équipées. Un excellent terrain d’entrainement par conséquent ! Pour allonger un peu la journée, il est possible de poursuivre après les rappels par une portion de la voie normale jusqu’au sommet des Papillons, cela ajoute 4-5 longueurs très agréables dans le III+/IV- max.

Approche et attaque de la voie jusqu’à R4

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Plan de l’Aiguille (2317m)
Niveau Technique : D-/II, 5b/c max, 5a obligatoire
Horaires : Approche 1h15, voie 2-3h, descente 1h30
Matériel :
Friends #0.3-#3 (doubler les 0.3-0.75 est confort)
6 dégaines
3 sangles
encordement 2*50m
crampons selon l’état du névé
Conditions favorables : En conditions dès que le rocher est sec. Se méfier du névé.

Approche :
Du Plan de l’Aiguille, prendre le sentier en direction du glacier des Pélerins (sentier supérieur), et le suivre jusqu’au névé du Peigne en haut d’une raide moraine.
Franchir ce névé (en fin de saison on peut parfois esquiver par la roture) et prendre pieds dans les gradins de sa rive droite. Gagner une vire bien tracée qui mène à gauche en direction du couloir des papillons, passer une brèche et suivre la sente dans le couloir des papillons en rive droite.
Lorsque la sente se perd entre des dalles, continuer à monter un peu et rejoindre en rive droite une bonne terrasse sous le premier ressaut de l’éperon des Minettes.
On peut attaquer plus bas un éperon couché mais c’est peu interessant.

Itinéraire :

De nombreuses cordées se perdent autour de l’itinéraire, on trouve par conséquent du matériel, des traces de passage voir des cordées un peu partout !

L1, 5a. Du fil de l’éperon, prendre un dièdre vers la gauche (belle écaille blanche, piton au sommet), puis un second dièdre à droite (5a). Passer un surplomb (piton au réta), rejoindre le fil de l’arête 5m au dessus. Relais sur pitons sur une terrasse.
L2, 4c. Prendre pieds sur une fissure rouge en ascendance à droite, puis gravir un dièdre. Franchir un mur en sortie (piton) pour rejoindre le fil. Relai à construire.
L3, 4c. Prendre un dièdre à gauche du fil, puis tourner l’angle à droite (piton derrière) pour remonter un dièdre caché, sortir par un surplomb. Relai à construire sur une terrasse.
L4, 5a. Franchir des surplombs par une faiblesse au milieu du ressaut, puis une dalle par une fissure (tige, 5a). Relai sur goujons en haut à gauche de la dalle.
L5, III. Suivre l’arête facile (il peut être utile de contourner en bas à gauche au début). Relai au pied du ressaut suivant sur piton et spit, inconfortable. On peut sauter ce relai et le faire plus haut.
L6, 5a. Dièdre au dessus du relai puis petit surplomb à gauche du fil (2 pitons, 5a) et finir par un dièdre. Relai sur friends sous le ressaut suivant.
L7, 4a. Traverser à gauche (goujon) et passer un surplomb (5b/c). Une dalle facile mène à un relai sur goujons en contrebas du fil. Fin de la voie.

Il semble possible de continuer facilement par le bord droit de l’éperon et un couloir, pour rejoindre la voie normale sous un gendarme au niveau d’un couloir/cheminée. Attention au rocher médiocre et risque de chutes de pierres venant des cordées dans la VN.

Descente :
Trois rappels de 40-45m mènent au couloir des papillons.
Rappel 1 dans l’axe, relai en bas d’une dalle sous un surplomb.
Rappel 2 dans l’axe, traverser un couloir et passer une arête pour trouver le relai.
Rappel 3 court dans l’axe.
Ensuite désescalader le couloir, et retrouver l’approche.

Autres sources :
L’excellent « Mont Blanc Granit, Tome 2 »
Camptocamp

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.