Topo – Perrons de Vallorcine (2674m) : Traversée classique (E – W), AD/III/200m

Cette traversée classique de niveau AD mérite largement une visite ! Avec le lac d’Emosson d’un coté, et la vue sur le massif du Mont-Blanc de l’autre, le panorama est imbattable… La vue « rétrospective » sur l’arête lors de la descente par la gorge de la Veudale permet de bien prendre la mesure de tout le chemin parcouru… On est tout le long dans l’alpinisme « plaisir », avec une difficulté très progressive et des passages aériens mais jamais scabreux, sur un très bon gneiss. L’approche démarre par un bon sentier, qui se transforme en sente et chemine dans des gradins jusqu’à atteindre l’arête. On démarre alors la « crapahute » facile dans des blocs jusqu’à atteindre les rappels, qui marquent le début d’une partie plus aérienne et grimpante.
La descente suit le schéma inverse puisqu’elle débute par du terrain à chamois raide avant de trouver une sente puis un excellent sentier, pour un retour en douceur au barrage ! Une longue journée (compter 7-8h voiture/voiture) durant laquelle on ne voit pas le temps passer.

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Barrage d’Emosson (1965m)
Niveau Technique : AD/III, IV- max.
Historique : Émile-Robert Blanchet et Kaspar Mooser le 28 septembre 1931
Horaires : 2h d’approche, 4-5h sur l’arête et 2h de descente.
Matériel :
Pour une cordée habituée à protéger avec la corde, prendre les friends #0.3/#0.5/#1
Sinon prendre un jeu du #0.3 au #1 et 3 sangles
Encordement 2*25m
Approche :
Traverser le barrage, et prendre le premier sentier en direction des chalets de la Loriaz. Le quitter après environ 400m (cairn) pour une sente en direction du grand couloir menant à la brèche entre les Pointes du Van.
La sente franchit une première zone de gradins (II, quelques goujons, encordement utile selon aisance) puis remonte une combe. Éviter une seconde zone de gradins par la rive droite, puis monter rive gauche jusqu’à un couloir amenant à la brèche entre les Pointes N et S du Van (quelques pas de II).

Itinéraire :
Descendre quelques mètres coté Veudale et suivre une sente qui traverse puis remonte sur l’arête. Suivre l’arête facile jusqu’au sommet du Grand Perron (quelques pas de III).
Suivre le fil et trouver un relais de rappel sur goujon (15m). Traverser la terrasse pour trouver un second relais de rappel sur goujons, descendre coté Vallorcine jusqu’à une vire sous une dalle (25m). Par une desescalade facile en direction de la Pointe Vouilloz, trouver un troisième relais de rappel sur goujon qui mène à la brèche sous la Pointe Vouilloz (20m).

Monter à la Pointe Vouilloz par un cheminement sur l’arête : 2 courtes longueurs au départ de droite à gauche (III+, relais sur une plateforme au sommet du ressaut) puis sur le fil.

Continuer sur le fil en désescalade aérienne, pour trouver un relais de rappel (goujons sur un bloc posé sur une plateforme, 20m). Le rappel suivant se trouve à l’aplomb sur une vire confortable, et amène dans une zone de gradins (spit à 25m). Suivre des vires jusqu’à la brèche au pied de la Pointe de l’Ifala.

De la brèche prendre un couloir sur le flanc droit de l’arête, qui mène à une petite plateforme sous un mur raide, relais (piton, 30m, III). Passer un mur raide et faire relais à une brèche sur un gros becquet (IV-, 20m). Suivre le fil de l’arête jusqu’au sommet (III).

Descente :
Du sommet descendre par une sente jusqu’à la première brèche à l’aplomb d’un couloir. Partir main droite en traversée aérienne au dessus du couloir (cairns, sente) puis descendre un éperon herbeux jusqu’à un gros cairn sur un replat. Une traversée à gauche amène dans un pierrier facile qui domine les lacs supérieurs. Passer en amont du lac supérieur et rejoindre le vallon qui mène au lac inférieur, on trouve vite une sente cairnée qui mène au sentier dans la gorge de la Veudale, puis au barrage.

Autres sources :
Camptocamp
Piola

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.