Topo – Aiguille des Grands Montets (3112m) : Arête de Bochard (hivernale), D-/III/350m

L’arête de Bochard est une très belle course en conditions hivernales, qui possède de nombreux atouts : facilité d’accès, niveau accessible, panorama de rêve, ambiance aérienne, longueur et variété de l’escalade ! Malgré cela, elle est peu connue et donc peu fréquentée : un petit bijoux. Elle peut se parcourir partiellement, ce qui permet de grimper sans les skis, ou intégralement. Il faut alors prévoir une belle journée si la trace est à faire, mais la descente est rapide avec les skis !

Première partie de l’arête (tracé à venir)

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Grands Montets, Télécabine de Bochard (2770m)
Niveau Technique : D-/III, M3/M4 max.
Horaires : 40s d’approche, 4-6h dans la voie et 30mn-1h de descente.
Matériel :
Friends C4 #0.3-#3, éventuellement coinceurs , 3 sangles , encordement 30m (2*50 si descente en rappels à l’antécime).
Matériel de sécu glacier si l’on sort au sommet.

Conditions favorables : Pas trop poudreux.

Approche :
L’arête démarre depuis l’arrivée de la télécabine de Bochard, remonter quelques mètres pour s’équiper au calme.

Itinéraire :
Rejoindre le fil de l’arête, et le suivre par du mixte facile. On bute sur une section plus grimpante qu’on peut contourner par la gauche : un couloir amène à un collet à gauche d’un gendarme aérien. Reprendre le fil de l’arête, aisé, pour buter sur un nouveau ressaut.
Le contourner par un système de vires flanc droit (M2), puis remonter sur le fil par une cheminée (M3 à M4 selon conditions, 10m). Poursuivre le fil aérien jusqu’à trouver un nouveau ressaut raide.
Ce ressaut peut se contourner à gauche (quelques pas délicats selon enneigement) ou se franchir sur l’arête (débuter par un crochet à gauche puis des fissures, non parcouru), on arrive à une brèche avec un relais sur goujons et des cordes fixes.
Monter à l’antécime par du mixte plus facile (M2), on arrive sur une plateforme avec la réserve des Gazex. Échappatoire facile (cf. descente) ou bien poursuivre au sommet. 2h-3h30

Continuer l’arête plate, plutôt par le fil, quelques pas délicats mais très courts. 30mn-1h
L’arête recommence à monter, suivre le fil ou ses abords, quelques sections en rocher moyen (M2/M3) flanc gauche selon l’enneigement. On atteint le plateau sous le col des Grands Montets (3112m). 1h

Suivre l’arête facile mais encore longue jusqu’au sommet (1h). Contournements main gauche utiles.

Descente :
– Depuis l’antécime : Descendre en désescalade et rappels en utilisant le relais des cordes fixes, puis traverser sous l’arête en direction du télécabine. Un nouveau rappel ou de la désescalade permet de rejoindre des pentes de neige puis le télécabine.
– Depuis le sommet : Descendre à skis soit par la Pendant (le plus rapide, mais raide, attention à la nivologie), soit par le glacier des Rognons, ou encore par le haut des Rognons puis le col des Rachasses.

Autres sources :
Camptocamp

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.