Topo – Crozzon Di Brenta (3135m) : Via delle guide (Voie des guides), TD/IV/800m

La voie des guides au Crozzon di Brenta est un splendide itinéraire d’escalade qui offre un véritable voyage au sein d’une grande paroi, dans des difficultés modérées, mais qui mettront à l’épreuve votre sens de l’itinéraire et votre efficacité. Une fois au sommet du Crozzon, et malgré le ré-équipement récent de la voie de “descente”, la journée est encore loin d’être terminée et il vaut mieux garder des forces. En cas d’épuisement, d’arrivée tardive au sommet ou de mauvaise météo, il vaut mieux s’arrêter pour la nuit au confortable bivouac Castiglioni (équipé de 4 couchages et de couvertures) !
En arrivant sous cette grande et raide paroi (un repérage la veille est une bonne idée !), on ne pourra qu’être admiratif et sincèrement impressionné par l’audace des ouvreurs qui l’ont défrichée en 1935, avec une corde de chanvre de 40m et quelques pitons. L’escalade est soutenue, parfois aérienne, et les deux longueurs de V+ donnent la juste mesure du talent de Bruno Detassis, ouvreur prolifique des Dolomites et ancien gardien du refuge Brentei. Le rocher est excellent tout le long de la voie, à l’exception des gradins de sortie : prises franches, préhension variées, toujours bien protégé ou protégeable, on s’y régale !! A ne manquer sous aucun prétexte si vous venez dans le massif de la Brenta.

 

Vous souhaitez réaliser cette course avec un guide ? N’hésitez pas à me contacter.

Point de départ : Refuge Brentei (2182m)
Historique : B. Detassis et E. Giordano, 02/08/1935
Niveau Technique : TD/IV, 5c max et 5b obligatoire
Horaires : Approche 45mn-1h, voie 7-9h , descente 1h30 jusqu’à la Tosa puis 2h30 jusqu’au refuge Brentei
Matériel :
Friends #0.3-#3, éventuellement doubler 0.5 et 0.75 pour le confort
10 dégaines, sangles, 4 cordelettes Kevlar
Marteau et 5 pitons variés
Encordement 60m confort

Approche :
Du refuge Brentei, suivre le sentier en direction de l’éperon N du Crozzon (il part en descente depuis la terrasse). Quand le sentier remonte, passer un gradin, deux lacets, puis un nouveau gradin. Monter droit dans la combe au dessus du sentier (pas de sente mais le tuyau de captage d’eau donne un bon repère) et rejoindre le replat au pied du grand couloir. Monter en rive gauche de ce couloir, sur le glacier, et prendre pied rapidement sur les gradins. L’attaque se trouve au pied de la grande coulée noire caractéristique de la voie (celle de gauche est la voie des slovènes), entre une niche jaune à droite et une zone d’éboulement circulaire blanche à gauche. On aperçoit sous un dièdre noir une tache de peinture rouge, ainsi que l’inscription à la peinture rouge “Via D. Guide

Itinéraire :

L1, 5b, 50m. De la niche, monter à gauche jusqu’au point de peinture rouge. Suivre un dièdre/cheminée noir raide, puis des fissures et gradins. Relais sur pitons rive droite d’un couloir.
L2, 4c/5a, 40m. Emprunter la fissure à droite du relai, la suivre lorsqu’elle se raidit au niveau d’une vire (conque délicate à passer). Relai sur pitons à une terrasse.
L3, 4c, 30m. Fissure Droit au dessus du relai, poursuivre à gauche lorsqu’elle tourne. Relai sur pitons à droite sur une marche, avant que la fissure ne devienne raide (piton dans un surplomb à ne pas suivre).
L4, 4c, 30m. Droit dans des fissures puis un dièdre. Relai sous un mur jaune, sur une marche du pilier à droite, pitons.
L5, 4b, 30m. En oblique à gauche, relai sur une vire herbeuse, pitons dans une niche.
L6, 5a, 50m. Dièdre au dessus du relai, à gauche d’un pilier. Relai à son sommet dans une brèche, pitons.
L7, 4c, 50m. En oblique à gauche, rejoindre un couloir/cheminée noir. A sa sortie ne pas utiliser le relai mais poursuivre la vire à droite, relai sur pitons derrière une fissure/écaille noire.
L8, 5c, 45m. Monter sur l’écaille, passer un mur raide (crochet à droite avant d’atteindre le toit, pitons et lunule). Passer le toit 1m à droite (bonnes prises), relai après un dièdre, pitons.
L9, 5b/c, 20m. Dièdre droit au dessus du relai, au niveau d’une lunule passer un surplomb à gauche pour faire relai sur une vire, lunules.
L10, 4b, 30m. Monter en oblique à gauche en passant des gradins/vires. Relai sur vire sous une dalle noire, à l’aplomb d’un toit jaune.
L11, 5c, 40m. Monter sur une vire qu’on suit à droite, et escalader une fissure. Poursuivre en légère oblique à droite (pitons) et passer au mieux un surplomb. Relai sur vire, lunule et pitons.
L12, 5a, 30m. Fissure/dièdre noire, puis vers la gauche, relai sous une écaille claire.
L13, 5b, 40m. Droit au dessus, puis contourner un surplomb à droite. Continuer jusqu’à un relai sur pitons à une petite vire à droite d’un dièdre.
L14, 4c/5a, 40m. Dièdre à gauche, relai sur lunule après sa sortie au dessus d’une vire.
L15, 4b, 55m. Monter jusqu’à une vire, passer un mur raide, puis en ascendance à droite jusqu’à une vire. Relai sur pitons.
L16, 3c, 50m. En ascendance à droite puis rejoindre un relai à gauche, sur la droite d’une coulée noire concave.
L17, 4c, 50m. En ascendance à gauche (lunules à placer) puis monter un dièdre rive droite de la coulée. Relai sur pitons à une vire.
L18, 3c (un pas de 4c), corde tendue. Monter en ascendance à gauche dans une dépression et passer une barre de surplombs (piton). Relai sur une vire, piton et friend.

Poursuivre en ascendance à droite pour remonter un vague pilier en rochers brisés, II, 150m.

Descente :
Toute la descente est équipée abondamment en broches récentes et bien tracée. A prendre cependant au sérieux en cas de fatigue, nuit ou mauvais temps.
Bon schéma ici.

Traversée à la Tosa
Rejoindre le bivouac Castiglioni, suivre une vire à sa gauche (dos à la porte) pour trouver un relai, rappel (30m). Une désescalade (facile, broches et relais) mène à une brèche, puis on suit une vire à droite jusqu’à prendre pied sur une arête.
Monter par l’arête au sommet que l’on traverse. Descendre à une brèche, remonter en face (broches légèrement à gauche) et descendre à une nouvelle brèche. Continuer à descendre jusqu’à une nouvelle brèche.
Descendre un couloir délicat (souvent enneigé) pour trouver une vire étroite qui tourne l’arête. On suit alors longuement une vire facile.
Une nouvelle descente mène à une brèche que l’on traverse, puis une vire permet de rejoindre un large éperon que l’on remonte, avant de partir à droite sur un autre éperon.
Traverser une vire jusqu’au pied d’une cheminée, que l’on remonte. On accède alors facilement au sommet de la Cima Tosa.

Descente de la Tosa
Du sommet de la Tosa, suivre la voie normale bien tracée avec de nombreux cairns. Au début, ceux-ci indiquent plusieurs cheminements qui se valent. On débouche sur un système de vires au dessus d’une falaise, gagner la vire la plus basse et la suivre à droite jusqu’à un relai de rappel chainé. En un rappel de 50m ou deux de 25m, gagner les terrasses plus bas. On retrouve alors une sente jusqu’au refuge Pedrotti. Poursuivre au refuge Brentei par la Bocca Brenta.

Autres sources :
Camptocamp
Super topo italien (schéma utile)

 

 

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.