Topo – Weissmies (4023m) : Traversée Arête Nord / Arête SE, AD+/III/500m

L’arête Nord du Weissmies offre une escalade esthétique sur un fil long de 2km, d’une difficulté contenue (4a max) et dans un Gneiss d’excellente qualité dans les passages d’escalade. Réputée comme étant la plus belle façon de gravir ce 4000, elle se combine admirablement avec la descente par l’arête SE pour prolonger encore l’immersion en altitude. Une belle étape vers les grandes courses.

Récit et photos de notre parcours

14072018-IMG_0418
Superbe ambiance sur l’arête Nord

Point de départ :
Weissmieshutte (2726 m), accessible en 30mn depuis la gare de téléphérique de Kreuzboden (Saas-Grund).

Niveau Technique :
AD+/III, 4a max et obl.

Horaires :
Compter 2h pour l’accès au Lagginjoch, 4-5h d’escalade, et 2h de descente au refuge Almagellerhütte. Attention, l’horaire d’escalade est souvent explosé (acclimatation, gestion de l’encordement).

Matériel :
Jeu de friends #0.3-#2, corde de 30 ou 40m.

Approche :
Du refuge un bon sentier monte en direction de Hohsaas. Il s’aplatit et se dirige vers un verrou rocheux qui barre l’accès au Hohlaubgletscher. Franchir ce verrou par la droite (éboulis) et prendre pied sur le glacier. On atteint le Lagginjoch par des gradins en mauvais rocher qu’on franchi de gauche à droite par une rampe. Voir un beau tracé sur C2C

Itinéraire :
Du Lagginjoch, suivre l’arête en restant au maximum sur le fil. Le début peu soutenu mène à une dalle en 4a, protégée à son pied par un bon piton (au 14/07/18, 2 spits retirés dans le ressaut) . On protège aisément dans une fissure 1 m à droite du fil, on trouve aussi une tige au milieu du passage.

On rejoint alors sans difficulté une antécime à partir de laquelle l’arête devient plus effilée, l’escalade se fait plus soutenue (nombreux passages de III à III+, dalles et fissures). Suivre l’arête au plus facile ou contourner certaines dents, plusieurs dé-escalade équipées d’anneaux (rappels inutiles). Les traces de crampons permettent de lever les doutes concernant l’itinéraire.
On atteint l’arête neigeuse qu’on suit sans difficulté jusqu’au sommet (30-45mn).

Descente :
Suivre facilement le fil de l’arête SE, d’abord en neige puis rocheuse. La difficulté n’excède pas le II et le rocher est sain si l’on suit le fil (traces de peinture et de crampons). Si les conditions sont bonnes, on peut quitter l’arête vers 3700 et suivre un névé à gauche, sinon garder le fil. Dans les deux cas on rejoint le Zwischbergenpass (3260m) d’où un bon sentier mène à l’Almagellerhütte (2894m).

Je déconseille la descente par la voie normale sur Hohsaas qui est très exposée aux séracs !

Combiner avec d’autres courses :
Afin d’optimiser les montées en refuge, il est agréable de combiner cette course avec d’autres itinéraires, notamment :

  • Depuis la Weissmieshütte : Grand gendarme du Jegigrat, Jegihorn, Lagginhorn
  • Depuis Almagellerhütte : Traversée des Drï Hornli, Portjengrat

Autres Sources
Camptocamp
Sommets des Alpes suisses – Les plus belles courses

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.